Andy Moor tient la guitare chez les Hollandais de The Ex, qui ont réalisé le rare exploit de faire du punk une musique expérimentale. Anne-James Chaton, lui, est ce qu'on appelle un poète sonore. La poésie sonore? Un art qui «s'affranchit de l'écriture et de la clôture de la page pour renouer avec le stade oral de la déclamation», explique le Larousse. A eux deux, ils forment une proposition étrange et réjouissante: la diction monocorde de Chaton et le jeu répétitif et changeant (oui!) de Moor mettent en vie des listes, des événements, des récits en une forme de propulsion musicale rarement entendue jusqu'ici. A ce titre, leur album Transfer (Unsounds, 2013) est un indépassable monument.