La BNS a réussi face au deutsche mark…

La Banque nationale suisse devrait être capable de défendre le taux plancher qu’elle a fixé entre l’euro et le franc, estime Bloomberg dans une dépêche publiée lundi après-midi. L’agence de presse en veut pour preuve le succès de l’intervention de la BNS en 1978, rappelée par Geoffrey Yu, analyste devises chez UBS. Le 1er octobre, la BNS, alors dirigée par Fritz Leutwiler avait fixé un plancher à 80 francs pour 100 deutsche mark. Par la suite, comme le montre le graphique, le taux de change est resté à ce niveau jusqu’en… 1999, puis encore très proche jusqu’en 2009 (Bloomberg a remplacé le deutsche mark par l’euro à sa création). La crise de la dette de la zone euro a alors fait chuter la valeur de la monnaie unique. En 1978, l’intervention de la BNS n’a cependant pas été sans conséquence. Alors que l’inflation reculait de manière constante depuis 1975, elle a accéléré juste après la fixation du taux de change plancher. La hausse des prix est revenue sous contrôle à partir du milieu des années 1980.