Les journaux britanniques font campagne eux aussi pour ou contre le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE). Le dernier à avoir officialisé sa position est le Financial Times qui, dans son édition du jeudi 16 juin, a plaidé en faveur du oui à l’UE. En début de semaine, The Sun, le quotidien le plus populaire outre-manche, avait lui embrassé le camp du Brexit. Petit panorama de la presse britannique.


En faveur du Brexit

The Sun

Le célèbre tabloïd qui est aussi le plus lu en Grande-Bretagne (tirage de d’environ 1 800 000 exemplaires) a pris officiellement parti pour le Brexit dans son édition du mardi 14 juin. Le journal, qui appartient au magnat Rupert Murdoch, ne manque jamais une occasion pour critiquer les méfaits de l’UE. Il appelle ses lecteurs à voter leave (quitter l’UE) pour libérer le Royaume de «la dictature de Bruxelles».

The Daily Mail

Avec un tirage de 1 700 000 exemplaires environ, c’est le deuxième journal le plus lu en Grande-Bretagne. Ce tabloïd qui privilégie toujours le sensationnalisme s’est signalé par des unes extrêmement hostiles à l’UE. Sa position ne fait aucun doute, mais la rédaction en chef ne l’a pas officialisée. Le Daily Mail est certainement le quotidien qui a publié le plus d’articles favorables au Brexit.

The Daily Express

Ce tabloïd proche de Nigel Farage et de son parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) fait campagne en faveur du Leave. Avec 400 000 exemplaires vendus, il est le plus xénophobe de la presse quotidienne.

The Daily Telegraph

Le plus sérieux des tabloïds est, au regard du nombre d’articles publiés pour ou contre l’UE, légèrement en faveur du Brexit. Tirage: un peu plus de 430 000 exemplaires.


En faveur du maintien du Royaume-Uni dans l’UE

The Daily Mirror

Troisième quotidien britannique avec un tirage de 900 000 exemplaires, le Daily Mirror est proche du parti travailliste. Ce qui explique que malgré son côté tabloïd populaire un rien eurosceptique, il se bat avec les travaillistes pour le maintien dans l’UE.

The Guardian

Ce quotidien de centre gauche est une référence en matière de sérieux journalistique. Il a clairement pris parti pour l’UE. Il ne se lasse pas de critiquer le gouvernement de David Cameron mais soutien ce dernier lorsqu’il s’agit de maintenir le Royaume-Uni dans l’UE. Tirage: environ 160 000 exemplaires

The Financial Times

Le quotidien économique reconnaissable à la couleur saumon de ses pages a pris position pour un maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne dans un éditorial jeudi, mettant en garde contre l’acte d'«automutilation» que représenterait selon lui le Brexit. Tirage: environ 230 000 exemplaires

The Times

Ce journal qui appartient à Rupert Murdoch n’a pas de position claire, mais selon un sondage du mois de mars effectué par YouGov ses lecteurs seraient plutôt en faveur du «remain».


Quelques précédents articles sur le Brexit