Les actions des entreprises visées par les hedge funds ou leurs concurrents promettent des rendements supérieurs à la moyenne. En règle générale, les reprises assurent en effet une forte hausse du titre. Pour l’investisseur privé, il est toutefois difficile, pour ne pas dire impossible, à travers une sélection d’actions de trouver les candidats les mieux placés. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. L’alternative consiste à investir dans un panier de candidats potentiels dans l’espoir que certains soient effectivement élus. Ces derniers mois, de nombreuses banques ont effectué ce travail de sélection et proposé des nouveaux produits. Le choix est donc dépendant de la qualité de la recherche des différentes banques.

Après que la crise de 2008 a presque complètement réduit à néant le marché des fusions et acquisitions, la politique monétaire accommodante des banques centrales occidentales lui a permis de renaître de ses cendres. Des paniers comme MERGE, BTCCH, MUNDA et MANDY paraissent prometteurs. Les deux premiers ont une échéance limitée à 3 ans. L’univers dans lequel investit MERGE est régulièrement revu et adapté. Le concept de BTCCH est par contre statique, mais il a l’avantage de disposer d’une option quanto, donc d’éliminer le risque de change. Le certificat MUNDA de RBS et celui de MANDY de l’UBS ont par contre une duration illimitée. Le dernier se base sur un concept bien rôdé et qui fonctionne bien.

Les quatre certificats comprennent des actions suisses. Au sein des 16 candidats à la fusion du tracker BTCCH, on trouve Temenos et Panalpina. MERGE, avec 20 sociétés, intègre les actions Charles Voegele et Actelion. Dans les 20 titres de l’indice Europe M&A de RBS, le sous-jacent de MUNDA, les groupes suisses sont ZFS, Swiss Life et Julius Baer. MANDY est le panier comprenant le plus grand nombre de noms, 56 exactement, dont les Suisses Actelion, Nobel Biocare, Temenos et Arbonia Forster.

Personne ne peut savoir lequel sera le plus performant. Sur la base de l’étendue de l’équipe de recherche et de la performance passée, nous choisirions plutôt MANDY. La présentation détaillée du produit était présentée dans l’édition de mai de payoff.

*Coopération payoff et Le Temps