En raison de la fermeture de la maison mère, le Museum für Gegenwartskunst accueille les chefs-d'œuvre du Kunstmuseum de Bâle, pour une exposition de longue durée. Cette collection majeure est centrée sur les artistes de la fin du XIXe siècle et les classiques modernes. La présentation, qui suit la succession et le développement chronologique des tendances picturales en Europe jusque dans les années 1970, se présente comme un panorama, sans prétendre avancer des thèses nouvelles. La parole est laissée aux peintres qui comme Cézanne ont mené une recherche obstinée afin de dépasser l'académisme et de construire des tableaux au moyen de touches et de surfaces. Le point d'orgue est fourni par le cycle de Gerhard Richter, acquisition récente, qui met en scène une Annonciation d'après Titien, entre figuration et abstraction, appropriation et vision inédite.