«La chancelière de tous les Allemands»

«Je veux être la chancelière de tous les Allemands afin d’améliorer la situation de notre pays pour tous dans ces temps de crise. […] Nous voulons rester le parti du peuple, aussi au XXIe siècle. C’est ce à quoi nous travaillons. Telle est notre résolution», a déclaré Angela Merkel après l’annonce des résultats.

Le chef du Parti libéral, Guido Westerwelle, sous l’acclamation de milliers de sympathisants, a pour sa part expliqué que le FDP a réalisé «son meilleur score depuis la création de l’Allemagne fédérale». Il a ajouté que «nous sommes prêts à cogouverner l’Allemagne, prêts à endosser cette responsabilité» avant de promettre de faire en sorte que l’Allemagne ait un «système fiscal équitable, d’améliorer les chances en matière d’éducation et de défendre les libertés individuelles».

«Ce succès, à l’issue des quatre années pendant lesquelles vous avez conduit le gouvernement de l’Allemagne, confirme de manière éclatante la confiance que vos compatriotes vous accordent, a pour sa part écrit Nicolas Sarkozy dans un message de félicitations à la chancelière. Ce dernier réaffirme «tout le prix» qu’il «attache à la relation unique que nos deux pays entretiennent. Je sais que comme moi vous voulez une entente franco-allemande encore renforcée, et mise davantage au service d’une Europe qui agit face aux grands défis mondiaux et régionaux, […], face à la crise économique et financière.» C’est signé à la main: ton ami.