Manière de rouvrir en fanfare son département des collections chinoises, après six mois de travaux, le Musée Rietberg accueille, à titre permanent, plus de 600 objets provenant de la collection Meiyintang. Une collection d'importance mondiale, constituée de céramiques réunies au fil d'un demi-siècle par Gilbert et Stephen Zuellig. Dans ce «domaine entre les parterres de roses» qu'évoque le nom de Meiyintang, le public pourra suivre le développement des styles, de l'époque néolithique (Ve millénaire avant notre ère) au XVIIIe siècle. Les deux collectionneurs se sont partagé le travail, selon leurs goûts et leur passion: Gilbert Zuellig s'est spécialisé dans les objets en terre de l'époque néolithique et des dynasties Han et Tang, jusqu'aux Song, alors que Stephen s'est intéressé à la porcelaine des dynasties plus tardives. Le Rietberg a bien fait les choses, puisqu'il a conçu des vitrines et étagères lumineuses avec LED, qui mettent en valeur les glaçures et les silhouettes.

Légende de l’image: Trois danseuses, Chine, région du Shaanxi/Henan, dynastie des Han de l’Outes, IIe siècle av. J.-C. Terre cuite à froid. Hauteur 59 cm.

Photo©FONDATION MEIYINTANG/RAINER WOLFSBERGER