Aux Etats-Unis, la consommation électrique annuelle de toutes les consoles de jeux correspond à celle de la ville de San Diego, en Californie, où vivent 1,3 million d'habitants. C'est ce qu'indique un rapport publié le 19 novembre par le Conseil de défense des ressources naturelles (NRDC), l'une des plus importantes associations américaines de défense de l'environnement. Le rapport s'est concentré sur les trois consoles qui tiennent le haut du marché des jeux vidéo: la Xbox 360 (Microsoft), la PlayStation 3 (Sony) et la Wii (Nintendo), cette dernière étant la moins gourmande en énergie.

Une économie de 1 milliard

Principale raison de cette consommation effrénée: les joueurs laissent trop souvent leur console allumée, au lieu de l'éteindre une fois le jeu terminé. Noah Horowitz, scientifique au NRDC, explique: «Quand vous laissez votre console allumée et que vous reprenez votre jeu après, vous pouvez revenir exactement là où vous vous étiez arrêté. Si vous l'avez éteinte, vous devrez recommencer le niveau depuis le début.»Une PlayStation 3 allumée en permanence coûterait 160 dollars par an à un joueur; éteinte après le jeu, cette somme chuterait à 15 dollars par an, selon la NRDC. A l'échelle des Etats-Unis, une économie substantielle de 1 milliard de dollars pourrait être ainsi réalisée.La NRDC relève également la pollution due à ce gaspillage énergétique. Globalement, la consommation des consoles équivaudrait aux émissions annuelles de CO2 d'environ 1 million de voitures. La consommation annuelle d'une seule Xbox peut atteindre celle de deux réfrigérateurs neufs. Mais les jeux ne sont pas les seuls à devoir être incriminés: le visionnage de films en haute définition sur les consoles représente la consommation d'énergie la plus importante. Selon la NRDC, regarder un film sur une PlayStation 3 représente une consommation d'énergie cinq fois supérieure à celle d'un lecteur Blu-ray Sony classique.

La Wii, la plus sobre?

Plusieurs sites spécialisés dans l'informatique et les jeux vidéo ont également effectué leurs propres études sur la question. Le site canadien Hardcoreware.net (spécialisé dans les logiciels et accessoires informatiques depuis 2000) a enrichi son rapport de graphiques explicites et confirme, notamment, que la console Wii est de loin la plus sobre en énergie.