Des spectacles prometteurs sont encore à découvrir à l'enseigne du festival genevois avant qu'il ne touche à sa fin. Petite sélection à l'usage des oreilles friandes de belles histoires. Avec Yonn, spectacle inspiré d'une légende cheyenne dont il signe la mise en scène avec Nathalie Athlan, Philippe Campiche raconte l'histoire d'un petit orphelin attiré par cette musique qui vient de loin et qui l'appelle, peut-être. Osera-t-il partir à sa rencontre? Le conteur tisse le fil de cette quête enfantine avec du sable, des cailloux et du bois, sur des musiques de Maël Godinat. Dès 7 ans (Maison de quartier de la Jonction, jusqu'au 12 mai). Le Rêve penché, mis en scène, en musique et interprété par Myriam Boucris et Denis Correvon, célèbre le courage d'un garçonnet qui plonge au cœur de ses cauchemars pour s'en défaire à tout jamais… Dès 3 ans (Salle communale, sa 12 à 11h et 16h30). Casilda Regueiro, elle, met en scène Les Aventures de Johann, ou le périple d'un orphelin décidé à découvrir le monde après la mort de son père. Avec un inconnu rencontré en chemin, il fera halte dans une auberge d'une cité médiévale, la Maison Tavel. C'est dans cette bâtisse même, datant du XIVe siècle, que la conteuse livrera son récit. Dès 6 ans (di 13 à 11h et 15h).