Huit ans après sa naissance sur les cendres du logiciel StarOffice, la suite bureautique gratuite OpenOffice vient de passer à la version 3.0. Les améliorations liées à cette nouvelle mouture sont importantes: une utilisation nettement plus simple sur Mac, une interface plus belle, qui s'inspire un peu d'Office 2003, ou encore un export facilité vers des documents PDF. Même Writer, le traitement de texte, a été amélioré, notamment via un nouveau mode permettant de travailler sur plusieurs pages en même temps.

Les utilisateurs de Windows, a priori les plus enclins à travailler sur la suite payante Office de Microsoft, plébiscitent le logiciel libre. Sur le premier million d'exemplaires d'OpenOffice téléchargés, 79% l'ont été sur la plateforme Windows.Ce succès ne masque pas un certain rififi autour d'OpenOffice. La société Sun, qui coordonne le développement du logiciel, est critiquée par plusieurs développeurs, ainsi que par la société Novell, qui lui reprochent son manque de flexibilité. D'où la création, par Novell, d'un petit frère à OpenOffice, baptisé Go-oo, et qui reprend la base

de son concurrent.

De quoi troubler un peu les utilisateurs. Mais aussi, à coup sûr, donner un nouveau coup de fouet au développement de ces suites logicielles dont la crédibilité va crescendo. Microsoft est averti.