«C’est un des devoirs de l’artiste d’être «reporter» pour ses contemporains, des aventures humaines intérieures et extérieures», affirme Lucie Boulay, cofondatrice de la compagnie Le Boustrophédon. Cette profession de foi, la troupe toulousaine l’a faite sienne lorsqu’elle est partie en mission en Palestine il y a quelques années, sous la bannière de Clowns sans frontières. De ce contact avec les enfants meurtris par la guerre est né un spectacle où il est question de miraculés. Dans un camp se côtoient un gardien, des infirmiers et des blessés. La guerre poursuit son œuvre funeste mais les rescapés s’organisent, accueillent les nouveaux venus en leur prodiguant des soins, pourchassent les rats et improvisent un orchestre de fortune. Mi-hommes, mi-marionnettes, ils sont les orfèvres de petits miracles qui dissipent les ombres du malheur. Dès 7 ans.

Meyrin (GE). Forum Meyrin, pl. des Cinq-Continents 1. Me 28 janvier à 19h. (Loc. 022 989 34 34, «br/>www.forum-meyrin.ch).

Villars-sur-Glâne (FR). Espace Nuithonie, rue du Centre 7. Ve 30, sa 31 janvier à 20h. (Loc. 026 350 11 00, www.fribourgtourisme.ch).