Super-héros

1963, année héroïque

Les super-héros modernes sont les enfants des angoisses des sixties, années de création de l’univers Marvel et des Avengers

Un an à peine après la crise des missiles de Cuba et quelques semaines avant l’assassinat de JFK, alors que la guerre du Vietnam n’en porte pas encore le nom et que Martin Luther King a encore un rêve, le petit monde du comic vit sans le savoir, en 1963, une révolution à nulle autre pareille. Stan Lee et Jack Kirby, en architectes audacieux, multiplient les créations pour leur nouvelle maison d’édition apparue deux ans plus tôt, Marvel Comics, autrefois Timely puis Atlas Comics.

En fourbissant le catalogue pour leurs ventes, «l’Homère du XXe siècle» et «le Roi» vont enflammer la pop culture au-delà de leur imagination, en lui donnant de nouvelles icônes pour les décennies à venir. Les super-héros avaient presque tous disparu à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les sixties angoissées les ont fait renaître. Les Etats-Unis ont besoin de nouveaux parangons face à un avenir incertain. Parfois, l’espoir se rêve masqué pour combattre les problèmes à coups de superpouvoirs.