Après une année 2020 marquée par un effondrement des ventes lié à la crise sanitaire, le marché de l’art a rebondi en 2021 et retrouvé puis dépassé son niveau de 2019. Malgré le déclenchement de la guerre en Ukraine, la flambée des prix de l’énergie, la montée de l’inflation et l’apparition de nouveaux variants covid, les six premiers mois de l’année 2022 ont été marqués par de bons résultats, souligne un rapport (A Survey of Global Collecting in 2022) publié cet automne, sous la houlette d’Art Basel. Celui-ci prend appui sur une enquête, réalisée par l’économiste Clare McAndrew avec le soutien d’UBS, menée auprès de 2700 collectionneurs HNW. Ces high net worth sont, dans le jargon financier, ceux qui se trouvent à la tête d’actifs équivalant à au moins 1 million de dollars, hors immobilier et actifs dans des sociétés.