Le 33e Montreux Comedy Festival, qui s’est terminé samedi, a attiré 20 800 spectateurs, un record. La manifestation s’est déroulée sur onze jours, contre six l’an dernier.

Cinq galas se sont tenus à l’Auditorium Stravinski, répartis en treize représentations, «avec une programmation audacieuse et diversifiée», relève dimanche le communiqué de clôture. «Un effort particulier a été fourni au niveau artistique, avec des scénographies magistrales adaptées au format des œuvres présentées», poursuit le texte. Plus de 80 humoristes sont montés sur scène, dont dix Helvètes.

Des thématiques d’actualité

Le réchauffement climatique, la guerre en Ukraine ou encore la Coupe du monde de football ont fait partie des thématiques abordées. Cette édition «a une fois de plus démontré la pertinence de l’humour comme révélateur et décrypteur d’enjeux sociétaux contemporains», se félicite l’organisation.

Lire aussi: De Montreux à Abidjan et Kinshasa, l’humour francophone dans toute sa diversité

Les deux prochaines fois, à Lausanne

En marge des spectacles, a été annoncée la naissance de deux associations faîtières: Humour suisse, active au niveau national et l’International Comedy Festival Association, son équivalent pour l’international. Ces deux nouvelles structures ont pour but de «renforcer et dynamiser» le secteur.

En 2023 et 2024, le festival déménagera au Palais de Beaulieu à Lausanne, en raison de travaux au Centre de Congrès de Montreux (2m2c), où il se tient habituellement. «Cette migration constitue un défi de taille pour les équipes, amenées à se réinventer dans un nouvel espace», souligne le communiqué. La 34e édition aura lieu du 8 au 18 novembre 2023.