On le savait têtu, bourré de mauvaise foi, toujours prêt à palabrer; dans ce cinquième opus, on découvre qu’il est aussi un parfait tragédien, le fameux pigeon de l’auteur-illustrateur Mo Willems. Car quand il s’agit d’exagérer les désagréments, voire les dangers de l’école, ses arguments et ses mimiques n’ont pas de limites… Toujours aussi drôles et improbables, les peintures de l’artiste américain représentent le volatile «seul en scène», avec pour unique décor des fonds de couleur unie et de très rares accessoires.

Lire aussi:  Un œuf, un éléphant et toute la magie du verbe