Tandis que les musées peuvent à nouveau accueillir les amateurs d’art, les lieux de culture que sont les théâtres et les salles de concert et de cinéma doivent encore patienter. Au minimum jusqu’au 22 mars. Et pendant ce temps, les artistes comme les techniciens et les travailleurs culturels indépendants voient leur situation financière se détériorer chaque jour un peu plus. C’est pourquoi il est urgent d’indemniser correctement celles et ceux qui ne peuvent plus exercer leur activité.

Lire aussi: Une année de soubresauts: deux restauratrices indépendantes racontent