Le Livre sur les quais lance, du 2 au 4 septembre, la rentrée littéraire en Suisse romande. Retrouvez nos rencontres et lectures des invités.

C’est la rentrée et la promotion de son nouveau roman, Le Commerce des allongés, lui prend tout son temps, aussi la rencontre a-t-elle lieu à travers un téléphone, par ailleurs un peu chancelant. C’est dommage car le spectacle qu’offre Alain Mabanckou est toujours éblouissant. Grosses lunettes bordées de couleurs éclatantes ou à motif léopard, vêtements et couvre-chef bariolés du meilleur habilleur font de l’écrivain un digne héritier de la sape congolaise. «Les gens croient que je me suis fabriqué un personnage. Mais il n’y a là rien d’extraordinaire pour moi. Ce sont les autres qui sont ordinaires. Je mets des couleurs là où règnent les ténèbres.»