Qui oserait dire que l’imprévu et les différences engendrent le désordre? Après le concert de l’OSR mercredi soir au Victoria Hall de Genève, personne ne s’y risquera. La soirée, placée sous le signe de l’inattendu, a offert la preuve du contraire.

D’abord, comme cela arrive régulièrement, le remplacement de dernière minute du chef prévu est venu bousculer la donne. On attendait, non sans enthousiasme, la venue de Ton Koopman dans un programme mozartien original. C’est Leonardo Garcia Alarcon qui l’a remplacé au pied levé. Le gage d’un moment inédit avec le créateur de la Cappella Mediterranea.