La Grèce a perdu dimanche dernier l’un de ses grands peintres. Alekos Fassianos est un artiste qui a contribué à renouveler la peinture grecque, à lui offrir une aura à la fois populaire et internationale. D’ailleurs, à peine son décès a-t-il été annoncé qu’une forme d’hommage populaire lui a été rendu. Sur les réseaux sociaux, des représentations de ses peintures ont été postées par des concitoyens de tout âge alors que les journaux retraçaient son parcours. Sur la toile ont fleuri des images aux couleurs ocre et bleues, représentant un couple devant la mer, un fumeur ou encore un garçon, cheveux au vent. «Grécité», «méditerranéité», tels sont les mots qui reviennent pour décrire son œuvre.