C’est une maison à Prilly, près de Lausanne, avec un chien, un chat et des poules. Ce matin, les six colocataires d’Alice Bottarelli sont là. L’interview a lieu à la table du salon. Pendant ce temps, sur le canapé, deux garçons travaillent sur leur ordinateur portable, un autre passe la serpillière. A la cuisine, du café glougloute sur une plaque.