«Pour être un poète romantique en Suisse, il fallait impérativement être à contre-temps et il fallait aussi peut-être, impérativement, mourir jeune! C'est ce qu'a su faire Alice de Chambrier»: Claire Jaquier explique par le décalage et la brièveté du destin (1861-1882) le succès de la jeune poétesse neuchâteloise dont le recueil posthume Au-delà, publié en 1883 par Philippe Godet, eut sept éditions totalisant 8000 exemplaires. Depuis 1972, c'est Guy de Chambrier qui s'emploie à faire lire les autres écrits d'Alice: la nouvelle anthologie poétique qu'il publie aujourd'hui, sous le titre d'une pièce datée du 27 septembre 1882, est illustrée de 14 dessins originaux de Hans Erni, lequel réussit à évoquer les gratte-ciel du 11 septembre pour illustrer le vers «L'Amérique, peut-être, aura demain son tour»! La maîtrise du style et des règles caractérise cet art romantique influencé par Victor Hugo, modèle d'une jeune poétesse qu'il est vain de vouloir comparer à Rimbaud. Dans le registre qui est le sien, elle touche par ses interrogations sur l'idéal, le sens de la vie et la prescience de sa mort.