Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Alice Zeniter, le 16 novembre 2017
© JOEL SAGET

Littérature 

Alice Zeniter reçoit le Goncourt des lycéens avec «L'Art de perdre»

La Française de 31 ans, finaliste déçue du Prix Goncourt, est honorée du Goncourt des lycéens pour son récit autobiographique retraçant le destin d'une famille de harkis. C'est la seule autrice à recevoir un prix d’importance cette année

Ces dernières semaines, le palmarès littéraire était resté très masculin: Malgré des finalistes particulièrement brillantes, les prix Goncourt, Renaudot, Femina et Medicis avaient couronné quatre hommes, respectivement Eric Vuillard, Olivier Guez, Philippe Jaenada et Yannick Haenel. Ce jeudi, les lycéens changent la donne et offrent à Alice Zeniter leur prix Goncourt pour son roman L'Art de perdre (Flammarion).

Etaient également en compétition Un loup pour l’homme, de Brigitte Giraud (Flammarion), Summer, de Monica Sabolo (JC. Lattès) et Bakhita, de Véronique Olmi (Albin Michel).

Retrouvez ici notre interview: Alice Zeniter, l’art de réinventer ses racines

Dans ce roman familial qui court sur trois générations et deux continents, la jeune Française de 31 ans revient sur ses racines algériennes et sur le drame des «oubliés» de la guerre d'Algérie, les harkis. 

(Développement suit)

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps