Jetzt-Autoren

Ils écrivent en allemand

Kerstin Behre et Petra Metz

Pauvert, 300 p.

Après la guerre, Günter Grass a choisi d'être un écrivain «en langue allemande». Dix ans après la chute du Mur, l'identité du pays reste problématique, toute référence à la nation étant encore suspecte. Par ailleurs, l'immigration massive des années 60 et 70 a créé une nouvelle génération qui vit entre deux cultures: Turcs, Grecs et, plus récemment, gens des pays de l'Est. Eux aussi ont leurs auteurs «en allemand». Quant aux Autrichiens et aux Suisses, ils sont intégrés bien plus fortement à l'aire culturelle germanique que les Romands en France: Zoé Jenny, Martin Suter, Peter Weber entrent sans peine dans ce «kaléidoscope». «Jetzt-Autoren» a pour ambition de présenter la jeune littérature. Ce catalogue inclut Grass, Handke, Martin Walser et Christa Wolf (après tout, ils écrivent «maintenant»), mais l'accent est mis surtout sur la génération qui a entre 25 et 40 ans. Kathryn Schmidt, née en 1952, demande «une permission de sortie» pour «toutes les personnes retenues captives sous la mémoire». Une liberté que beaucoup prennent en adoptant un ton plus léger. Ce catalogue fournit un excellent guide pour s'orienter dans la masse de traductions qu'engendre le Salon de Paris.