Tous ceux qui ont eu la chance d'écouter le Vienna Art Orchestra se souviennent d'un big band plein d'humour, d'allant, toujours inventif sur scène et en même temps formidablement professionnel. Cette réussite était d'abord l'œuvre d'un pianiste zurichois émigré en Autriche, Mathias Rüegg.

Le même musicien récidive comme directeur artistique d'Alpentöne, festival hors du commun qui marie la plus pure tradition du folklore suisse avec les sonorités contemporaines. La deuxième édition qui s'est tenue dans le cadre mythique du delta de la Reuss à Altdorf confirme la formidable impulsion créatrice de Mathias Rüegg, et la vitalité du phénomène connu depuis plusieurs années en Suisse alémanique sous le nom d'«Urmusik», littéralement «la musique des origines».

Mais attention: si le cadre et certains instruments comme le cor des Alpes renvoient bien à la tradition, la manifestation accueille surtout des musiciens jazz et pop qui travaillent les possibilités pour leur plaisir et celui du public.