«On associe souvent l’adolescence à la souffrance. Moi, je ne ressens pas ça. » Alexandra, 14 ans, se confie dans le cadre de _morphoses, au Théâtre Am Stram Gram, à Genève. La particularité de cette création vue samedi dernier? «Tout, absolument tout a été décidé par les huit participants, essentiellement des participantes», assure Caroline Bernard, qui s’est totalement effacée.