Dans le ciel serein pointe un petit nuage et vous le prenez en pitié: viens, entre chez moi, et c'est comme si vous veniez d'ouvrir votre porte à votre propre mort, car sitôt entrée, la chose que vous avez voulu aider se retourne contre vous et vous dévore... Ainsi pourrait se résumer le roman d'Amy Ephron, scénariste et productrice de cinéma vivant à Los Angeles. A New York, en 1917, une jeune femme riche «ra-masse» dans la rue une fille qui mendie sous la pluie; elle l'in-vite à venir prendre le thé chez elle. Or la fille est ravissante et rend amoureux fou, au premier regard, le respectable fiancé de la demoiselle riche... La pauvreté et la richesse, la liberté amoureuse et les convenances, le hasard et les forces inconciliables du désir et du devoir, s'opposent alors avec une violence d'autant plus ravageuse qu'elle ne se manifestera – sauf tout à la fin du roman – que d'une manière feutrée, sous les masques de la respectabilité et de la fierté. L'histoire d'amour fera battre les cœurs romantiques, à l'heure du thé, et Mr. Style restera sous la pluie, un peu négligé...