Concevoir un livre de 70 pages à partir d'un manuscrit de 7 feuillets écrits au recto seulement? Gallimard l'a fait! Catherine Gide, en classant ses documents, est tombée sur ce texte inédit. C'est le récit d'une aventure homosexuelle d'une nuit, en juillet 1907, dans un village près de Toulouse (l'écrivain presque quadragénaire y séjournait chez son ami Rouart), avec le fils du valet de ferme, un certain Ferdinand, qui se donne 17 ans et en a moins. Gide l'appelle le Ramier parce que, dans les étreintes, il roucoule comme cet oiseau. À l'aube, on se sépare, et Gide se sent «l'esprit extraordinairement dispos, plein de verve, comme le lendemain de ma première nuit avec Mohammed à Alger». Le manuscrit est précédé d'un avant-propos de Catherine Gide et d'une préface de Jean-Claude Perrier sur les plaidoyers pro domo de Gide. La postface de David H. Walker, professeur à l'Université de Sheffield, s'attache à ses relations avec ce Rouart qui partageait ses goûts (il avait lui aussi connu le jeune Mohammed). Leur correspondance abonde en échanges sur leur problème majeur: assumer leur homosexualité, en un temps où les gay prides ne couraient pas les rues.