La sixième extinction de masse n’est plus vraiment contestable, et difficile de ne pas en être informé, même malgré soi. On se retrouve toujours sous le tir d’un titre de journal ou d’une émission radio qui vient nous en rappeler les grandes lignes. L’ignorance n’est plus un argument et pourtant, la mobilisation mondiale reste assez faible sur le sujet. «La manifestation pour le climat qui a rassemblé le plus de monde, c’était 4 millions de personnes sur l’ensemble de la planète. Pour les attentats de Charlie, c’était 4 millions juste pour la France, rappelle Cyril Dion. Ce n’est donc pas encore suffisant pour créer un rapport de force puissant. Il reste du chemin avant que ça ne devienne un mouvement irrésistible.»