jazz

Anita O’Day, «Cool Heat Swings Cole Porter»

(American Jazz Classics/Musikvertrieb) Anita O’Day a son sérail d’adorateurs, qui feraient trois fois le pèlerinage de St Jacques de Compostelle déchaussés dans l’espoir de dénicher un inédit de leur diva...

Anita O’Day a son sérail d’adorateurs, qui feraient trois fois le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle déchaussés dans l’espoir de dénicher un inédit de leur diva. Cette réédition ne leur est pas destinée, qui jumelle deux albums cultes millésimés 1959 de Miss O’Day. Les mauvaises langues diront qu’il faudrait de la glu sur les cordes vocales pour faire un mauvais disque avec dans les parages des gens comme Art Pepper, Jim Hall, Mel Lewis, et pour les arrangements leurs altesses sérénissimes Jimmy Giuffre et Billy May. L’argument ne convainc qu’à moitié puisque du «Mack The Knife» inaugural au «Memories Of You» (un bonus tiré du film The Gene Krupa Story ) conclusif l’attention se focalise sur elle seule, avec son inimitable phrasé embrumé, ce halo d’où la voix semble s’extirper comme d’un étui.

Publicité