Un bourdonnement tenace. Depuis vendredi, Anne Papilloud est à elle seule une cellule psychologique. La secrétaire générale du Syndicat suisse romand du spectacle répond à d’anciens membres du Béjart Ballet Lausanne pressés de confier leur histoire. S’ils parlent, c’est que tout s’est accéléré depuis le vendredi 28 mai. Ce jour-là, un communiqué de la Fondation du Béjart Ballet Lausanne annonce la suspension des activités de l’Ecole-Atelier Rudra et par la même occasion le licenciement de son directeur Michel Gascard et de son épouse, Valérie Lacaze. Un premier choc.

Lire aussi: L’école de Maurice Béjart décapitée