Le 12 décembre 1941 eut lieu «la rafle des notables»: 743 Juifs furent arrêtés et emmenés dans un camp près de Paris, à Compiègne. Cette opération menée conjointement par les polices française et allemande avait ceci de spécifique que les personnes appréhendées exerçaient des professions libérales – avocats, banquiers, professeurs, commerçants. Des gens qui se considéraient Français avant de se définir comme Juifs, qui, pour beaucoup d’entre eux, fréquentaient peu la synagogue, par convenance, et avaient fait des mariages mixtes.