On l’attendait, cette Manon. Avec le duo Pretty Yende-Benjamin Bernheim, qui a récemment ébloui dans Traviata sur la scène de Garnier, les indicateurs positifs clignotaient allégrement. Et justement. Car si les grèves ont repoussé la première de quelques jours, elles n’auront heureusement pas eu raison de la qualité artistique de la nouvelle production parisienne présentée à l’Opéra Bastille.

Esthétique remarquable

L’œuvre de Massenet offre d’abord un imposant dispositif Art déco, à l’architecture spectaculaire de précision et à l’esthétique remarquable. Aurélie Maestre signe là un environnement idéal pour la circulation des foules, que les beaux costumes de Clémence Pernoud habillent de richesse et de couleurs.