Initiatrice d’une écriture de soi à la fois intime et sociale, féministe et engagée, Annie Ernaux publie des livres depuis près de cinquante ans (son œuvre a débuté avec le roman Les Armoires vides, en 1974). Ses ouvrages principaux, La Place, Passion simple, LEvénement et surtout Les Années, devenu une pierre angulaire de la littérature contemporaine, l’ont fait connaître internationalement. Chacune de ses publications est un événement, et le Jeune Homme ne fait pas exception. C’est pour ce récit autobiographique d’une histoire d’amour vécue avec un homme de 25 ans, alors qu’elle en avait 54, qu’elle nous reçoit chez elle, à Cergy, près de Paris.