Genre: jazz
Qui ? Anthony Braxton
Titre: Trio & Quintet (Town Hall) 1972
Chez qui ? (Hatology/Musicora)

Cet apôtre de la radicalité est de la race des grands ingénus. La «modernité», pour Anthony Braxton, ne veut rien dire du tout, son art n’étant qu’un regard différent porté sur l’histoire du jazz. Un disque comme celui-ci intrigue par son découpage audacieux des sons. C’est Charlie ­Parker vu par Picasso: désarticulé, broyé, expressivement restitué, par ce traitement faussement iconoclaste, dans sa fulgurance créative. Le saxophone se faufile, en trio, entre les tirs de barrage de la batterie de Philip Wilson, ou surfe sur ses orgies de papiers froissés dans lesquels Dave Holland balance les formidables coups de balai de sa contrebasse. Les percussions de Barry Altschul lui offrent, en quintette, des climats plus énigmatiques.