Suffit-il de mettre ou baisser son masque pour respirer en toute sérénité? Essayez d’oublier un instant vos préjugés sur les remuants adversaires des mesures anti-covid, dont la cible favorite est ce bout de tissu ou de polypropylène qui vous couvre la bouche et le nez quand vous entrez dans un espace fermé – du moins si vous acceptez de jouer le jeu. Fermez les yeux sur leur melting-pot de revendications souvent loufoques et faites-leur au moins crédit de leur sincérité et d’un certain courage. Qu’est-ce qui peut donc pousser à se rebeller contre les évidences scientifiques et le consensus social, surtout si l’on y risque en plus sa santé, à défaut d’une amende? Car c’est bien de cela qu’il s’agit, au fond: d’un mouvement de rébellion spontanée, viscérale, pour défendre l’essentiel, perçu comme dangereusement menacé.

Lire aussi: Les rebelles du covid ont manifesté à Zurich: «Ce masque est une muselière»