Abus sexuels

Après des accusations de harcèlement, Peter Martins va quitter le New York City Ballet

Dans le «New York Times», le directeur est accusé par une vingtaine de danseurs et danseuses d’abus verbaux et physiques. Peter Martins continue de nier

Peter Martins, qui dirige le New York City Ballet, va prendre sa retraite après des allégations de harcèlement sexuel et d’abus physique, selon un article du New York Times. Il est accusé par une vingtaine de danseurs et danseuses d’abus verbaux et physiques ainsi que d’avoir abusé de son autorité pour obtenir de certains d’entre eux des relations sexuelles.

«J’ai nié et je continue à nier avoir eu un quelconque mauvais comportement de ce genre», a écrit Peter Martins dans une lettre au conseil d’administration du ballet dont le New York Times a consulté une copie.

«Nous remercions Peter pour sa formidable contribution au New York City Ballet en tant que chef de ballet durant plus de trois décennies», a déclaré le président du conseil d’administration, Charles W. Scharf, dans un communiqué cité par le New York Times.

Le scandale éclate dans le milieu artistique

Peter Martins, un Danois, fait l’objet d’une enquête depuis l’envoi d’une lettre anonyme dans laquelle figuraient un certain nombre d’accusations. Un groupe de danseurs a ensuite contacté le New York Times pour en porter d’autres sur des faits allégués remontant à 1983. Ancien premier danseur, Peter Martins a codirigé la compagnie à partir de 1983 avant d’être nommé directeur de ballet en 1989.

Depuis les révélations début octobre concernant le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, les accusations de harcèlement ou d’agression sexuelle se succèdent dans le milieu du divertissement, de la politique et des médias.

Lire aussi: Fin de carrière tourmentée pour Charles Dutoit

Début décembre, le Metropolitan Opera de New York a suspendu toute collaboration avec son directeur musical honoraire, le célèbre chef d’orchestre James Levine, 74 ans, accusé d’agressions sexuelles qui auraient été commises dans les années 80. Le 24 décembre, l’Orchestre symphonique de Montréal a annoncé l’ouverture d’une enquête interne pour des accusations de harcèlement sexuel à l’encontre du chef d’orchestre suisse Charles Dutoit.

Publicité