Un train à grande vitesse fonce à toute berzingue de Séoul à Busan. Pas de bol, un zombie est monté à bord. Problème, il va mordre une contrôleuse, qui va mordre un passager, et ainsi de suite jusqu’à ce que la plupart des wagons soient occupés par des hordes de morts-vivants assoiffés de chair humaine, mais un peu crétins aussi: ils ne savent pas ouvrir les portes et perdent tout sens de l’orientation dès qu’il fait nuit.

A lire: Le train des zombies