Il y a des concerts qui font un bien fou surtout en cette période anxiogène où règne l’incertitude. Invité vendredi soir à la Salle de Musique de La Chaux-de-Fonds par l’association 1001 Harmonies, Arcadi Volodos avait l’air heureux d’être en scène. Humble, généreux, le pianiste russe a offert de nombreux bis dans l’acoustique toujours aussi chaleureuse et lumineuse de la Salle de Musique; aussi la sonorité emplit-elle la salle avec beaucoup de plénitude et d’aération des registres.

Vaste palette de nuances

Moins médiatisé que d’autres pianistes de sa génération, Arcadi Volodos se situe au top du circuit international. Il possède une palette de nuances et de couleurs phénoménale. Tour à tour ouatées, embrumées, veloutées, les nuances piano et pianissimo – parfois aux confins du silence – sont superbes. Ce pianiste peintre développe un jeu en trois dimensions en hiérarchisant les plans sonores, y compris dans la Sonate en fa dièse mineur opus 25 numéro 5 de Muzio Clementi.