La petite Aretha chante le gospel dans l’église baptiste où son père, le révérend C. L. Franklin, prêche. Elle vit dans un milieu aisé que fréquentent de nombreux musiciens. Si les bonnes fées semblent s’être penchées sur son berceau, les ombres envahissent précocement sa vie. Ses parents divorcent, sa mère meurt et un ami de la famille se glisse tel un serpent dans le lit de la fillette, qui se retrouve enceinte. Elle a 12 ans quand elle donne naissance à son premier fils, en 1955…