Bâle, à voir et à écouter

La semaine d’Art Basel prend fin. Les rendez-vous du week-end

Vous visitez Art Basel ce week-end? Si vos jambes vous portent encore, la Parcours Night est pour vous. Samedi, dans la vieille ville de Bâle, autour de la Münsterplatz, vous verrez les œuvres choisies et disséminées par Florence Derieux, directrice du Frac Champagne-Ardenne. Cela va du Gracieux, colosse de granit d’Ugo Rondinone de dix mètres de haut, aux glaces de Davide Balula. Leurs couleurs révèlent des ingrédients peu communs, qui sont aussi ceux de ses peintures: bois brûlé, sédiments de rivière… Et dès 18h, le Parcours, ce sont des performances et autres spectacles. Les lasers d’Edwin van der Heide à 22h30 s’annoncent spectaculaires.

Art Basel, ce sont aussi des «conversations», à prononcer avec l’accent anglais, soit des débats sur l’art, des rencontres avec des artistes. Ce week-end, il est question de Louise Bourgeois, le photographe Ulay sera présent, et l’on découvrira les poupées de chiffons et de sang de Michel Nedjar, une rare présence de l’art brut dans le rendez-vous bâlois. Et samedi soir, le programme Art Films propose le portrait, réalisé par Lisa Immordino Vreeland, d’une collectionneuse hors norme: Peggy Guggenheim: Art Addict (2015).

Autres collectionneuses d’exception, de Maja Sacher-Stehlin à Maja Oeri, une série de femmes ont présidé la Fondation Emanuel Hoffmann. Dont on admirera l’impressionnante collection au Schaulager, si l’on ne consacre pas son week-end à la foire. Dimanche, à 11h, on écoutera peut-être l’artiste Peter Fischli « im Gespräch mit Daniel Baumann» , directeur de la Kunsthalle de Zurich.

Art Basel, jusqu’au 21 juin, www.artbasel.ch. Future Present, Schaulager, jusqu’au 31 janvier. www.schaulager.org