On parle d’instantanés, comme si la technique photographique ne savait capturer que d’infimes fragments du temps. Pourtant, cette technique-là peut aussi traduire la durée en image, puisqu’elle est affaire de lumière, et c’est précisément ce que cherche à faire Quentin Lacombe avec cette série d’images intitulée Cruicible of Time (littéralement «le creuset du temps»). Le dispositif est élémentaire: un papier photosensible est placé dans une boîte noire munie d’un trou. Par ce trou passe la lumière. Et pour autant que l’exposition dure assez longtemps, le papier capte alors la trajectoire du soleil chaque jour un peu décalée. On parle alors de «solargraphie», et pour le dispositif, de sténopé.