Il a commencé la photographie à l’âge de 15 ans et a publié sa première monographie à 81 ans, il y a quelques mois. L’occasion de redécouvrir le talent immense du New-Yorkais Harold Feinstein.

En noir et blanc défilent des portraits effectués dans la rue, des ambiances de Coney Island – son territoire –, mais également des images impressionnantes de la guerre de Corée et des bases américaines (ici, à Fort Dix en 1952). Un regard acéré et un sens de la composition qui évoquent un photographe comme Cartier-Bresson.

Harold Feinstein. A retrospective, Editions Nazraeli.