En 18 éditions, le Festival de Jazz de Cully s'est imposé comme l'un des rendez-vous les plus régulièrement passionnants de l'année musicale. Sa 19e édition, organisée du 23 au 31 mars dans le village vaudois ne fait pas exception à la règle, alignant sur neuf soirs et trois scènes (sans compter les innombrables et pittoresques caveaux) une programmation qui fait la part belle au métissage, ferment du meilleur jazz d'aujourd'hui.

Les notes bleues dansent

Entre la frappe mythique du batteur Elvin Jones (sa 24), le jazz délicieusement orientaliste de Mukta et Rabih Abou Khalil (me 28), la guitare de Philip Catherine et l'harmonica de Toots Thielemans (lu 26), jeunes musiciens et légendes du jazz se rencontrent en des soirées ouvertes, laissant libre cours à l'improvisation et aux surprises de dernière minute. Une affiche de haut vol, rehaussée d'un projet interdisciplinaire, «Hors Série», collaboration entre la compagnie de danse Nomades et les compositions du saxophoniste Cyrille Bugnon. Ce spectacle est créé pour l'occasion et visible du 23 au 25 mars dans l'enceinte bétonnée de la salle Davel, aujourd'hui rebaptisée Next Step, et au sein de laquelle chaque soirée se poursuit, comme le veut désormais la tradition, avec une programmation de DJs d'inspiration acid-jazz, soul ou electro.

Cully Jazz Festival, du 23 au 31 mars. Renseignements et réservations au 021/799 40 40

ou sur www.cullyjazz.ch