L’hypersexualisation et l’exotisation des femmes noires ont déjà leur artiste phare. Rébecca Chaillon, formidable activiste du sujet avec son théâtre qui fait boum et qui salit. Dans La Freak, journal d’une femme vaudou, vu jeudi soir au Point Favre, à Chêne-Bourg au programme des Créatives, Sabine Pakora se situe ailleurs. Sur le terrain doux et drôle.