Deux hommes, deux revolvers et un silence de plomb. Tout le monde se souvient du fameux duel opposant Frank (Henry Fonda) à un cow-boy vengeur (Charles Bronson) à la fin d’Il était une fois dans l’Ouest, film de Sergio Leone sorti en 1968. Durant de longues minutes, aucun mot n’est échangé – hormis des regards terribles sous le feutre et le ciel délavé. Et, emplissant le silence, les assauts d’une guitare sale répondant aux plaintes d’un harmonica. Si la scène est devenue culte, c’est pour l’intensité du jeu d’acteurs, les lents travellings dans la poussière mais surtout, sa bande originale mythique signée Ennio Morricone. Des nappes menaçantes qui tournoieront mercredi soir sous le ciel… neuchâtelois, dans les serres d’Evologia, convoquées par le festival des Jardins musicaux.