Le 21 septembre dernier, Pascal Vandenberghe déposait une plainte à la Commission de la concurrence (Comco). Une réaction que le PDG des librairies Payot estimait légitime après la révision de la loi sur les cartels: selon son interprétation, les diffuseurs français auraient dû, depuis le 1er janvier dernier, accepter une révision de leurs conditions et pratiques commerciales. Sa plainte, ciblant en premier le groupe Madrigall (Gallimard, Flammarion, Casterman) concerne cependant toutes les structures de diffusion française similaires.