Ils sont partout. Deux boules de poils, l'une vert clair, l'autre plus grande, plus dodue et vert foncé. Sur les affiches, les drapeaux, les voitures, les bus, les taxis, les métros, les cendriers, sous les bacs à fleurs. Ce sont Morizo et Kiccoro, les mascottes de l'Exposition universelle d'Aichi. Le ventru, c'est le grand-père, qui promène sa curieuse Kiccoro dans le monde plein d'enchantements, à la recherche de pleins d'amis humains. Esthétiquement, un esprit malfaisant les qualifierait de cotons-tiges pour martiens (sans la tige), mais elles évoquent surtout les petites peluches que les Japonais adorent mettre sur leurs portables. Mais Morizo et Kiccoro sont plutôt sympa, rigolos, toujours prêts à servir pour une photo de famille. Ils se promènent sur l'aire de l'Expo – évidemment, pour se faire des amis, il n'y pas meilleure concentration humaine.

Les deux mascottes ne sont pas seules dans ce vaste site. Il y a aussi trois nains, ou plutôt trois grands nains, puisqu'on n'en voit que la tête. Une coiffe, une paire d'yeux et un gros visage joufflus émergent d'un parterre de fleurs. Ce sont les «gardiens du jardin», une installation de l'artiste tessinoise Ivana Falconi, soutenue par Pro Helvetia. L'ensemble est placé à proximité du pavillon suisse, mais est issu d'une autre démarche, une exposition sur concours lancée par les responsables de l'Expo sous le titre «Différentes voies vers le bonheur». Ivana Falconi est une sorte de Heidi sérieuse, vêtue de grosses chaussettes rouges et d'un pull en laine rouge à croix blanche, et ce doit être une des seules artistes qu'on a pu voir fréquenter les autres pavillons, d'un air appliqué. Ses nains aussi ont immédiatement été réquisitionnés pour les photos de famille ou de groupe.

En décembre dernier, à la stupéfaction des organisateurs, une faille géologique a été découverte sous le terrain de l'Expo. Le risque, qualifié de mineur, rappelle le statut du Japon, pays qui rayonne sous une menace permanente. Morizo, Kiccoro et nos grands nains sauront-ils protéger Aichi?

Chronique consacrée à l'Exposition universelle d'Aichi, au Japon.