Alors que le Miserere d’Allegri se dissipe dans la fervente cathédrale Saint-Nicolas, c’est du côté de la basse ville que les fidèles de la Spirale, ce club niché dans une cave en molasse au pied de la Sarine, se retrouvent. L’événement est de taille: l’un des maîtres les plus éminents de la kora est à Fribourg ce samedi soir. «Nous avions reçu ici Toumani Diabaté et Ba Cissoko il y a quelques années, il nous manquait Ballaké Sissoko», introduit le directeur.