Chaussures 

Bally a été cédé majoritairement à des Chinois

Le chausseur de luxe a été racheté par le spécialiste chinois du textile Shandong Ruyi

Bally change à nouveau de mains. La marque de mode a été vendue à l'entreprise chinoise Shandong Ruyi pour un montant non dévoilé.

La société d'investissement basée au Luxembourg JAB Holding, qui gère les actifs de la famille milliardaire allemande Reimann, a décidé vendredi de se séparer de Bally. A noter qu'elle conserve une participation minoritaire dans la marque.

Lire aussi: Un roi du textile chinois convoite Bally

«Les produits de Bally augmentent considérablement notre force dans l'industrie du textile», souligne dans un communiqué le président du groupe chinois Yafu Qiu.

Maison fondée en 1851

En avril dernier, JAB Holding avait déjà annoncé réfléchir à une cession de la marque, dans le cadre d'une réflexion stratégique pour se réorienter sur les biens de consommation courante.

Bally a été fondé en 1851 par Carl Franz Bally à Schönenwerd (SO). En 1976, la marque est cédée à Werner K. Rey. Un an plus tard, elle passe sous la coupe du groupe industriel zurichois Oerlikon-Bührle, à l'origine de l'actuelle firme OC Oerlikon. Bally a été repris en 1999 par l'investisseur américain Texas Pacific Group (TPG), avant d'être revendu à JAB Holding en 2008.

Publicité