Admiré par Goethe et Jean Paul, Martin Heidegger et Elias Canetti parmi tant d’autres, Johann Peter Hebel (1760-1826), théologien protestant et écrivain de génie bâlois, méritait d’être redécouvert en français. C’est désormais chose faite avec cet important volume présentant un florilège de ses historiettes délicieuses tirées de L’Ami de la famille des bords du Rhin. Cet almanach de campagne bourré d’informations et d’anecdotes sur la vie de tous les jours, contes moraux qui ne craignent pas de faire entendre la voix charnelle et dialectale du peuple rhénan, est écrit dans une langue à la fois simple et profonde et traduit admirablement par Bernard Gillmann.